La proinsuline C-peptide appliquée par voie intranasale favorise et régénère les fonctions cérébrales saines, elle aide ainsi à combattre l'autisme, la schizophrénie, le cancer, le diabète, les maux de tête/migraine, l'obésité, les maladies inflammatoires, les maladies cérébrovasculaires, etc.

(Résumé simplifié du contenu du site www.c-peptide.com)

Le bon fonctionnement du cerveau est la condition de la vie. Si le fonctionnement général du cerveau se dégrade (ce qui peut être mesuré par exemple par la variabilité de la fréquence cardiaque ou de l'activité du système nerveux parasympathique), notre vie se raccourcit. Ce fait est soutenu par des recherches scientifiques. À ce jour les essais cliniques n'ont pas permis de rétablir les fonctions cérébrales détériorées (par exemple un AVC ou une lésion cérébrale traumatique), et de prolonger la vie. Les médicaments antipsychotiques raccourcissent notre vie - entre autres à cause des effets secondaires métaboliques, comme par exemple la favorisation de l'obésité.

Le point commun des lésions cérébrales dues au vieillissement, à l'autisme, à la schizophrénie, à lésion cérébrale traumatique, à l'AVC, à la maladie d'Alzheimer, à l'inflammation, aux problèmes d'oxydation, à la pollution de l'environnement, etc., est qu'un dysfonctionnement se produit dans les liens entre les cellules cervicales. Les protéines servant à soutenir les fonctions cérébrales saines, ne fonctionnent pas convenablement. SHANK3 est l'une des protéines les plus importantes qui peut se détériorer suite aux maladies mentionnées ci-dessus. Les scientifiques ont découvert que si quelqu'un trouve la méthode à l'aide de laquelle il est possible d'activer sans effet secondaire le processus de phosphorylation (la phosphorylation de cofilin Rac1-PAK-LIMK), dans ce cas le fonctionnement sain du cerveau peut être amélioré ou maintenu même en cas de disfonctionnement de la protéine SHANK3. Dans ce cas le cerveau est capable de se protéger face aux différents facteurs de stress et aux problèmes psychiatriques. Si on est en mesure d'assurer le fonctionnement sain du cerveau, notre corps sera plus sain grâce au meilleur fonctionnement du système nerveux parasympathique, ainsi on est davantage susceptibles de guérir de maladies comme le diabète, le cancer, les problèmes inflammatoires, de poumons et d'acné.

Grâce à la proinsuline C-peptide appliquée par voie intranasale, il est possible d'acitiver le processus de phosphorylation. À cause d'une lésion cérébrale traumatique due à un accident de ski, qui a entraîné des conséquences durables (troubles de sommeil et de mémoire, sensitivité), j'ai eu l'occasion de tester cette découverte sur moi-même, avec un excellent résultat. Ma mémoire est meilleure qu'avant ma lésion cervicale de fin novembre 2016 : je peux de nouveau dormir et je suis plus tranquille que je l'étais avant mon accident. Les essais cliniques ont démontré déjà à la fin des années quatre-vingt-dix que la proinsuline C-peptide est susceptible d'activer le système nerveux parasympathique et ainsi soutenir la conservation et le régénération de la santé de notre corps et de notre cerveau.

Si le pancréas d'une femme enceinte souffrant de diabète type 1 ne produit pas de proinsuline C-peptide, dans ce cas la probabilité que son enfant souffrira d'autisme est 250% plus grande par rapport aux enfants des mères en bonne santé. Cette croissance est beaucoup plus importante que ce qu'on a mesuré chez les enfants des mères souffrant de diabète type 2 ou de diabète pendant la grossesse. Ce phénomène nous montre à quel point la proinsuline C-peptide joue un rôle important dans le développement précoce du cerveau.

La question se pose : comment se fait-il que l'on n'a pas découvert cela précédemment ? Il est très facile de l'appliquer par voie intranasale. Comparé à l'effet positif obtenu, c'est une méthode relativement peu coûteuse. Les dogmes scientifiques y ont certainement joué un rôle important. Jusqu’à présent les chercheurs supposaient - ce que certains essais cliniques seblaient soutenir - que parmi ceux qui disposent d'une propre production de C-peptide, le « surdosage » du C-peptide ne représente aucun résultat positif ou négatif. Jusqu'ici le rôle du foctionnement du cerveau dans le développement de plusieurs maladies a été sous-estimé, ainsi que l'importance des ouvriers, comme la proinsuline C-peptide dans le bon foctionnement du corps humain. Certes, c'est une anomalie grave affectant l'ensemble des recherches scientifiques, mais particulièrement le domaine de la recherche sur le cerveau. Cela a causé de lourdes pertes financières dans le domaine de la santé, sans parler des dommages inestimables causés dans les vies humaines et dans le niveau de vie.

 

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26027926

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19373435

http://diabetes.diabetesjournals.org/content/67/Supplement_1/117-OR

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC508791/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8781764

https://www.researchgate.net/publication/7738090_Proinsulin_C-peptide_activates_vagus_efferent_output_in_rats?opdsd=1

http://ijpras.com/vol5-iss3/IJPRAS-2016-5-3-387-396.pdf

https://professional.diabetes.org/abstract/c-peptide-modulates-food-intake-increasing-jakstat-pathway

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19557294

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2827269/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20381674

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27663106

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5986915/

 

Les informations sur ce site web n'ont pas été approuvées par l'Institut national pharmaceutique et de nutrition ou autre institut de santé. Nous n'avons pas l'intention de diagnostiquer, de traiter, de guérir ou d'anticiper des maladies. Les informations sur le site sont partagées uniquement à des fins éducatives. Nous vous prions de toujours consulter votre médecin traitant, surtout en cas de grossesse, d'allaitement, de traitement médicamenteux ou de maladie existante.